Syllabons


La méthode globale se donne un but restreint : elle entraîne les élèves à reconnaitre sous leurs formes écrites des mots dont les formes orales leur seraient déjà connues.

Les méthodes alphabétiques, celles qui défendent l’idée du b + a = ba, reposent sur des règles de prédiction, grâce auxquelles il serait possible à l’élève de dire les mots (formes orales) en fonction de ce qu’il voit (formes écrites), sans nécessairement les connaître, et même sans nécessairement qu’ils existent. Sans donc comprendre ce qu’il lit.

On convient ainsi, par exemple, que la lettre a appelle le son ‘a’ comme dans pas, en négligeant le fait que dans beaucoup de mots où elle figure (pain, banc, mais), ce son ne se fait pas entendre, tandis qu’il se fait entendre dans d’autres mots (femme, roi) qui ne contiennent pas la lettre.

Ces deux approches ont ceci de commun qu’elles contournent la question de savoir quelles compétences linguistiques les élèves possèdent à leur entrée au CP. Or, il est de fait qu’ils ne connaissent pas tous autant de mots, ni de manière aussi distincte, ce qui a pour conséquence que l’enseignement délivré ne permet pas à tous de réussir.

La méthode Syllabons ne repose pas sur de fausses règles de prédiction, que l’élève doit désapprendre sitôt qu’il les a apprises, et elle ne suppose pas une égale maîtrise de la langue orale. Elle consiste à enseigner des mots dans leurs formes et pour leur sens, à l’oral et à l’écrit. Elle convient ainsi aux publics les plus en difficulté, en particulier ceux de tous âges pour lesquels le français n’est pas la langue première.

Elle a fait l’objet de plusieurs expérimentations de terrain en 06, au cours de l’année scolaire 2017-2018. À la rentrée 2018, elle est proposée aux étudiants de l’Institut d’Études Supérieures des Travailleurs Sociaux (IESTS) de Nice. Cette formation, associée à celle concernant l’utilisation des Moulins à paroles (M@P), donne lieu à l’obtention d’Open Badges.

Le manuel numérique de la méthode Syllabons est édité par Educlever.com. Accès gratuit sous ce Lien →

6 réflexions sur “Syllabons

  1. Retour de la journée d’étude d’hier, à Sophia-Antipolis, sur le thème de « Se former et s’orienter à l’ère de l’Intelligence Artificielle », où j’ai pu avoir plusieurs échanges à propos de cette page, et où j’ai entendu des discours contrastés à propos des « compétences du 21e siècle ». J’en ressors de mon carnet ces trois réflexions:

    1/ Pour lutter contre le décrochage scolaire, travailler la lecture-écriture comme on ferait du yoga.

    2/ Enseigner la pensée informatique, c’est dire « Une ligne de programme (en langage formel) ne doit contenir aucune erreur d’écriture. Une phrase (en langage naturel), non plus. »

    3/ Pédagogie calme. Demander aux élèves des tâches qu’ils puissent accomplir sans la moindre erreur.

    https://mailchi.mp/41c56c00e73c/orientation-et-ia-confrence-educazur-educpros-29-mars-inria-1428353

  2. Bonjour Professeur Jacomino
    Mon élève Angela Mourão vous pose cette question, comme moi même : sur la méthode « Syllabon »… Je vous remercie beaucoup, je suis ravie de faire la lecture d’après cette technique…
    Je suis maintenant curieuse pour savoir comment « coder » les deux LL mouillés, je dois utiliser la couleur violette ???

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.