Syllabons

Avec Syllabons, l’élève apprend à lire et écrire des mots contenus dans des phrases.

La méthode est particulièrement recommandée
– Pour l’accueil linguistique des publics allophones (enfants et adultes), qui ont besoin d’enrichir leur vocabulaire en même temps qu’apprendre à lire et à écrire.
– Pour les dispositifs d’éducation non-formelle, dans lesquels la composition des groupes est fortement hétérogène, et où le professeur n’est jamais assuré de retrouver les mêmes élèves une séquence après l’autre.

Syllabons se distingue des méthodes de FLE en ce qu’elle ne privilégie pas la conversation, mais enseigne les savoirs de base d’une langue d’étude. Elle s’adresse aux familles, le but premier étant de favoriser la réussite scolaire des enfants.

Nous proposons un catalogue de vidéos dont chacune est consacrée à l’étude d’une phrase.

Une phrase après l’autre, l’élève enrichit à son rythme le répertoire des mots qu’il sait écrire sans erreur.

Très vite, il devient possible d’aller chercher des mots dans les textes de chansons, de poèmes, de fragments de contes. Nos Moulins à paroles (M@P) complètent la démarche.


La méthode Syllabons donne lieu à un travail d’évaluation conduit en partenariat avec le LAPCOS (EA 7278) de l’Université Côte d’Azur. Si vous êtes enseignant, orthophoniste, animateur associatif, parent d’élève, et que vous souhaitez participer à cette expérimentation, n’hésitez pas à nous contacter.


Voir aussi

 

Une réflexion sur “Syllabons

  1. Retour de la journée d’étude d’hier, à Sophia-Antipolis, sur le thème de « Se former et s’orienter à l’ère de l’Intelligence Artificielle », où j’ai pu avoir plusieurs échanges à propos de cette page, et où j’ai entendu des discours contrastés à propos des « compétences du 21e siècle ». J’en ressors de mon carnet ces trois réflexions:

    1/ Pour lutter contre le décrochage scolaire, travailler la lecture-écriture comme on ferait du yoga.

    2/ Enseigner la pensée informatique, c’est dire « Une ligne de programme (en langage formel) ne doit contenir aucune erreur d’écriture. Une phrase (en langage naturel), non plus. »

    3/ Pédagogie calme. Demander aux élèves des tâches qu’ils puissent accomplir sans la moindre erreur.

    https://mailchi.mp/41c56c00e73c/orientation-et-ia-confrence-educazur-educpros-29-mars-inria-1428353

Laisser un commentaire