Syllabons

L’apprentissage de la lecture-écriture ne se sépare pas de celui de la langue. Pour être efficace, il doit se construire en dialogue. C’est la raison pour laquelle notre proposition s’adresse aux adultes.

Avec Syllabons, nous mettons à votre disposition les supports idéaux pour apprendre à lire et à écrire à un enfant, ou à plusieurs.

Comment s’y prendre ?

Choisissez dans le catalogue Juste une phrase. Démarrez la vidéo, puis stoppez son déroulement, une image après l’autre, le temps nécessaire pour décrire ce qu’elle montre.

Chaque mot étudié s’affiche sur 3 images. Le texte s’écrit en trois couleurs qui symbolisent les trois grandes catégories de phonèmes: bleu pour les voyelles,  rouge pour les consonnes et violet pour les semi-consonnes.

  • Image 1 – L’élève épèle le mot, puis le syllabe en tapant dans ses mains. Il dit de combien de syllabes il se compose, et indique où (après quelles lettres) se marquent les articulations. Avec l’adulte, il parle de ce mot, de son sens et de la forme grammaticale qu’il revêt dans la phrase. Ensemble, ils construisent oralement d’autres phrases qui font varier la forme de ce mot, à l’écrit seulement, à l’oral aussi.
  • Image 2 – On vérifie le découpage des syllabes. Du bout d’un crayon, l’adulte montre dans chaque syllabe la « touche bleue ». Il a lui-même clairement à l’esprit, que chaque syllabe contient une et une seule « touche bleue », c’est-à-dire une et une seule voyelle phonique, que celle-ci s’écrive avec une, deux ou trois lettres. Il le rappelle à l’élève aussi souvent qu’il faut. Enfin, il lui demande de prononcer ce que chaque « touche bleue » donne à entendre. Puis de prononcer les syllabes séparément, dans l’ordre et le désordre.
  • Image 3 – On travaille sur le symbolisme des ronds de couleur. L’adulte demande à l’élève de prononcer les syllabes séparément, dans l’ordre et le désordre. Puis il montre chaque rond bleu et lui demande de prononcer ce que celui-ci donne à entendre, puis de dire le nom de la lettre, ou des lettres qui l’écrivent. Enfin, il lui demande d’épeler tout le mot, sans oublier bien sûr les lettres muettes.
Exercices complémentaires

Pour débuter, il est important que l’élève s’exerce à coder lui-même des mots.  Nous vous proposons de télécharger un dossier intitulé Exercices de codage (réservé aux adhérents). Vous y trouverez deux séries de 10 mots (fiches « Élève » et fiches « Correction »). Ainsi qu’une grille vide que vous imprimerez pour le codage d’autres mots, choisis par vous.

Une réflexion sur “Syllabons

  1. Retour de la journée d’étude d’hier, à Sophia-Antipolis, sur le thème de « Se former et s’orienter à l’ère de l’Intelligence Artificielle », où j’ai pu avoir plusieurs échanges à propos de cette page, et où j’ai entendu des discours contrastés à propos des « compétences du 21e siècle ». J’en ressors de mon carnet ces trois réflexions:

    1/ Pour lutter contre le décrochage scolaire, travailler la lecture-écriture comme on ferait du yoga.

    2/ Enseigner la pensée informatique, c’est dire « Une ligne de programme (en langage formel) ne doit contenir aucune erreur d’écriture. Une phrase (en langage naturel), non plus. »

    3/ Pédagogie calme. Demander aux élèves des tâches qu’ils puissent accomplir sans la moindre erreur.

    https://mailchi.mp/41c56c00e73c/orientation-et-ia-confrence-educazur-educpros-29-mars-inria-1428353

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.