Brassens (Georges). La cane de Jeanne

PDF (Réservé aux adhérents)


La cane
De Jeanne
Est morte au gui l’an neuf…
Elle avait fait, la veille,
Merveille!
Un œuf.

La cane
De Jeanne
Est morte d’avoir fait,
Du moins on le présume,
un rhume,
Mauvais!

La cane
De Jeanne
Est morte sur son œuf,
Et dans son beau costume
De plumes,
Tout neuf!

La cane
De Jeanne
Ne laissant pas de veuf,
C’est nous autres qui eûmes
Les plumes,
Et l’œuf!

Tous, toutes,
Sans doute,
Garderons longtemps le
Souvenir de la cane
De Jeanne,
Morbleu!

→ Ici chantée par Georges Brassens
→ Dans l’album Le Vent (1953)

Traditionnel. Le Bon Roi Dagobert


→ Illustrations originales de Nathalie Trovato
PDF (Réservé aux adhérents)


Le bon roi Dagobert
A mis sa culotte à l’envers ;
Le grand saint Éloi
Lui dit : Ô mon roi !
Votre Majesté
Est mal culottée.
C’est vrai, lui dit le roi,
Je vais la remettre à l’endroit.

→ Plus de texte et d’informations sur Wikipédia

Tardieu (Jean). Conseils donnés par une sorcière


PDF (Réservé aux adhérents)


Retenez-vous de rire
dans le petit matin !

N’écoutez pas les arbres
qui gardent le chemin !

Ne dites votre nom
à la terre endormie
qu’après minuit sonné !

À la neige, à la pluie
ne tendez pas la main !

N’ouvrez votre fenêtre
qu’aux petites planètes
que vous connaissez bien !

Confidence pour confidence :
vous qui venez me consulter,
méfiance, méfiance !
On ne sait pas ce qui peut arriver.

Monsieur monsieur (© Éd. Gallimard, 1951)

Jacob (Max). Je te donne…


PDF (Réservé aux adhérents)


Je te donne pour ta fête
Un chapeau noisette
Un petit sac en satin
Pour le tenir à la main
Un parasol en soie blanche
Avec des glands sur le manche
Un habit doré sur tranche
Des souliers couleur orange
Ne les mets que le dimanche
Un collier des bijoux
Tiou !

« Pour les enfants et pour les raffinés. » Les Œuvres Burlesques et Mystiques de Frère Matorel, Mort au Couvent (1912)

Beck (Béatrix). Le hibou boude


PDF (Réservé aux adhérents)


Le hibou boude
Douze ours doux
Douze ours d’où
Font les fous
Tout à coup
Les écureuils
Les bouvreuils
Ouvrent l’œil
Tous les loups lisent
Malgré la bise
Je crois que c’est moi
Le roi sans toit
Le roi des bois
L’empereur des heures
Le maître des êtres
Je crois que je sais
Ce que c’est
Que le bonheur parfait