Pour l’apprentissage du français : Pétition

Y a-t-il une seule chose au monde sur laquelle nous soyons d’accord ? J’en doute. Ne me parlez pas des corridas, ne me parlez pas de Che Guevara, et encore moins de Marcel Aymé ? Il est probable que nous ne nous entendrons pas. Que nous ne serons jamais d’accord. Sauf sur un point. Qu’il vaut mieux apprendre, qu’il vaut mieux savoir. Que le savoir toujours vaut mieux que l’ignorance. Qu’une phrase clairement construite vaut mieux qu’un propos confus. Dans la mesure où, à tout le moins, elle permet de répondre Oui, quand c’est oui, et Non, quand c’est non. Que l’on soit un vieux monsieur à barbe blanche ou une jeune fille. Il n’existe qu’un seul droit, celui de comprendre ce qu’on nous dit et d’y répondre de manière à être compris. Vous pensez que les migrants devraient être mieux accueillis. Vous pensez plutôt qu’ils ne devraient pas être obligés de fuir le pays où ils sont nés et où ils laissent leurs familles. Quoi qu’il en soit, une fois qu’ils sont chez nous, et pour le temps qu’ils seront chez nous, nous devons faire en sorte qu’ils apprennent la langue. S’ils restent, ils élèveront leurs enfants dans l’amitié de cette langue. Elle deviendra la leur. S’ils repartent, ils en garderont quelques paroles au moins sur le bout de la langue. Dans l’esprit.

Il y avait bien des années que je n’avais pas signé une pétition. Je l’ai fait aujourd’hui. Et je vous engage à en faire de même en suivant de LIEN →

À propos de cjacominoDocteur en sciences du langage. Directeur de l'association Ars legendi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.