Appel à contributions | La question des adverbes

Dans le M@P de ce texte de Claude Ollier, j’ai surligné en violet, couleur des adverbes, les locutions « avec difficulté » et « à la fin ». Je vois bien que ce sont des locutions adverbiales. Mais la notion ne me satisfait pas, dans la mesure où elle dissout la nature des noms (« une difficulté », « une fin ») au profit d’une locution qui me semble se définir ici plutôt comme une fonction (CC de manière, CC de temps).

Dans « il court vite ou lentement », je vois bien que « vite » et « lentement » sont des mots pleins, de nature adverbiale.

Dans le cas, 1) des mots grammaticaux (« ne… pas… ») et 2) des locutions, je ne suis pas sûr que nous parlions de la même chose.

Comme toujours, mon souci concerne la grammaire scolaire et la possibilité, dans ce cadre, d’accorder un statut aux adverbes aussi clair (si possible) que ceux des noms, verbes et adjectifs.

Qu’en pensez-vous?

Toutes vos remarques me seront précieuses. Merci de ne pas me les adresser par e-mails mais en commentaires du présent billet.

Bien à vous,

À propos de cjacominoDocteur en sciences du langage. Directeur de l'association Ars legendi

2 réflexions sur “Appel à contributions | La question des adverbes

  1. Il me semble que toute « locution » est bien à rattacher à la catégorie des natures et non des fonctions, en ce sens qu’elle constitue un syntagme figé, un groupe de mots qui ne constitue qu’un mot de sens plein finalement… à propos de « finalement » on peut donc dire que « à la fin » est bien une locution adverbiale substituable sur l’axe paradigmatique par cet adverbe seul, qui a donc pour fonction CC de temps, et pour « avec difficulté » même chose («difficilement », CC de manière) bien que cette dernière locution me semble moins figée ; ne pourrait-on pas l’analyser simplement comme un GN prépositionnel ? – mais dans ce cas on pourrait en dire autant de « à la fin »…- je pense que c’est ainsi, pour éviter les confusions (et peut-être un peu aussi la difficulté, je l’avoue) que je le présenterais à mes élèves… je ne suis pas d’une grand aide Christian… La nuit porte conseil, et l’ange de la grammaire me murmurera peut-être à l’oreille ;-))

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.