Un mémoire de recherche

Isabel Semedo a soutenu hier son Mémoire de recherche présenté pour l’obtention du Master 1ère année de Psychologie (spécialisation : Psychologie du développement). Son titre : Effets d’un entraînement au décodage phonologique sur la reconnaissance des mots écrits chez l’apprenti-lecteur de CP.

Le travail de recherche était dirigé par M. Bruno de Cara, Maître de conférences. L’entrainement évoqué est celui que j’ai conduit auprès d’une seule classe d’élèves de CP de l’école du Château, à Nice, entre mars et mai 2018 (merci à Laurence Nettari pour son accueil). La méthode, désignée dans le mémoire comme celle des Moulins à paroles (M@P), est plus précisément celle que je décris ici sous le titre de Syllabons.

Je relève, dans la « Discussion des résultats », que « La méthode utilisée pendant cette étude a mis l’accent sur les relations entre les sons de la langue et les représentations graphiques. L’entrainement a insisté sur le décodage graphophonologique par le biais de marqueurs visuels. Cette procédure s’est révélée fondamentale dans l’acquisition des représentations orthographiques lexicales. À la fin des séances les enfants ont progressé de façon significative dans les épreuves de lecture de syllabes et dans les épreuves de lecture de mots réguliers et irréguliers«  (p. 37).

Le jury a attribué à Isabel Semedo les notes de 15 à l’écrit et 16 à l’oral.

Cette soutenance conclut une année de dialogue avec Bruno de Cara et Isabel Semedo qui m’a permis de préciser les principes de la méthode que je propose, et d’obtenir une première mesure de son efficacité. Le but sera d’expérimenter celle-ci, l’an prochain, à une plus grande échelle.

À propos de cjacominoDocteur en sciences du langage. Directeur de l'association Ars legendi

Une réflexion sur “Un mémoire de recherche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.