À propos du pédagogisme et du Blanquer-bashing. Réponse à un collègue

Le pédagogisme existe. On peut trouver même, à ses propositions, beaucoup de mérites. S’il était demeuré un mouvement pédagogique, ce serait le mien. Dans l’esprit de Freinet, de Piaget, de Montessori, il s’agissait de cela. De travailler avec certains dans une certaine direction, d’expérimenter, de faire réseau. Célestin Freinet n’a pas voulu prendre le pouvoir dans l’École, il a bâti la sienne, en dehors de l’École. J’en veux à ceux qui, depuis 50 ans, parlent tout seuls au nom de la communauté enseignante, qui se débrouillent pour empêcher les expérimentations locales, pour étouffer les dissidences. Cet acharnement à penser POUR TOUS est en train de tuer l’école. On ne peut pas préférer l’écriture d’invention à l’étude de la grammaire, et s’étonner que tout le monde ne soit pas d’accord. Le pédagogisme en est arrivé à une forme de radicalité telle que la notion même d’apprentissages est devenue suspecte. Que comptez-vous faire de ceux qui ne partagent pas vos choix? De ceux qui aiment la coopération au sein de la classe, mais ne détestent pas non plus un peu d’émulation, voire de compétition? Vous voulez juste qu’ils se taisent? Qu’ils quittent le pays? Les enfants adorent le jeu et la compétition. C’est grâce au jeu et à une saine compétition que les enfants des familles pauvres peuvent damer le pion à ceux des familles riches. Ne voyez-vous pas que les écoles privées sont surpeuplées, qu’elles inscrivent les élèves 3 ans à l’avance? Il ne resterait plus, si l’ancienne ministre avait gardé son poste, qu’à interdire l’enseignement privé pour que les écoles publiques ne se vident pas. Auriez-vous approuvé cette interdiction? Un pédagogue n’est pas un ministre. Il devrait se penser toujours comme minoritaire, et se réjouir de le rester. Défendons LES ÉCOLES, elles en ont besoin. Dialoguons, d’une école à l’autre. Amusons-nous de ce que les autres font autrement que nous. Disons à nos élèves, Mais oui, va voir là-bas comment les autres font, cela devrait te plaire, puis reviens ici quand tu veux. Invitons-nous d’une école à l’autre. Voyageons.

À propos de cjacominoDocteur en sciences du langage. Directeur de l'association Ars legendi

2 réflexions sur “À propos du pédagogisme et du Blanquer-bashing. Réponse à un collègue

    • Posons-nous une question factuelle, très simple. Combien de fois, avant la nomination de J.-M. Blanquer au poste de ministre, Stanislas Dehaene a-t-il été invité par un IEN à parler de l’apprentissage de la lecture à des professeurs d’école, dans le cadre de la formation continue dont ceux-ci ont la charge?

      Une autre question: Combien de fois a-t-il été appelé en consultation par l’IFE?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.